Retour

Parcours

nt-benoite-fanton-82

 

« Il me paraît essentiel de travailler en artisan, de la prise de vue au tirage final.
Je travaille seul pour retrouver l’esprit de la pièce et le climat dans lequel j’ai vécu la prise de vue et l’atmosphère du spectacle. » Nicolas Treatt

De parents russes, né en Mandchourie, titulaire d’un passeport australien, Nicolas TREATT (1926-2011) a photographié en quarante ans plus de 3000 spectacles de théâtre et de danse.

En 1939, il doit fuir la Chine avec ses parents pour l’Australie où il passe son adolescence à Sydney. Attiré par la photographie, il décide de s’installer à Los Angeles pour apprendre son futur métier à l’école de la photographie à Laguna Beach, fondée par William H. Mortensen (1897-1965). Peintre de formation d’origine danoise, il est devenu l’un des plus grands photographes de plateau pour les studios du cinéma muet d’Hollywood après la guerre de 14, travaillant notamment avec King Vidor et Cecil B. de Mille. Après cette rencontre, Nicolas Treatt revient en Australie, qu’il quitte pour l’Europe en 1960.
Il fait ses premières photographies de spectacle à Lausanne lors d’une tournée Karsenty-Herbert, puis travaille ensuite à Anvers, Munich et Paris qu’il adopte définitivement en 1963.

A collaboré à de nombreuses éditions et publications sur le théâtre avec Bordas, le CNRS, ArtPress, Théâtre public…

  • Treatt/Chéreau, éd. Liko, 1984
  • La Criée, un théâtre dans la cité, 1998
  • Théâtres, 1966-1986, éd. Gallimard, 1986
  • Le théâtre et la vie, éd. Paris audiovisuel, 1983
  • Traces, éd. Liko,
  • Rythmes en gris, catalogue musée Nicéphore Niepce Chalon-sur-Saône
  • Mises en scènes et acteurs, Digressions, éd. Liko, Festival d’Avignon
  • « Nicolas Treatt, des voix, des visages» reportage RTBF, Emission par Ouïe dire, 2009